Statuts



Le style futur de l'écriture


 Le site " www.GEPF.CH " est la propriété du GEPF en sa totalité, ainsi que l'ensemble des droits y afférents. Toute reproduction, intégrale ou partielle, est systématiquement soumise à l'autorisation des propriétaires. 

Acceptation des conditions
Le client reconnaît avoir pris connaissance au moment de la passation de commande, des conditions particulières de vente, énoncées sur cet écran, et, déclare expressément les accepter sans réserve. Les présentes conditions générales de vente régissent les relations contractuelles entre le GEPF et son client, les deux parties les acceptant sans réserve.
Ces conditions générales de vente prévaudront sur toutes autres conditions figurant dans tout autre document, sauf dérogation préalable, expresse et écrite.
 

Art. 64
B. Organisation
I. Assemblée générale
1. Attributions et convocation
1 L’assemblée générale est le pouvoir suprême de l’association.
2 Elle est convoquée par la direction.
3 La convocation a lieu dans les cas prévus par les statuts et en outre, de par la loi, lorsque le
cinquième des sociétaires en fait la demande.
Art. 65
2. Compétences
1 L’assemblée générale prononce sur l’admission et l’exclusion des membres, nomme la direction et
règle les affaires qui ne sont pas du ressort d’autres organes sociaux.
2 Elle contrôle l’activité des organes sociaux et peut les révoquer en tout temps, sans préjudice de
leurs droits reconnus conventionnellement.
3 Le pouvoir de révoquer existe de par la loi lorsqu’il est exercé pour de justes motifs.
Art. 66
3. Décisions
a. Forme
1 Les décisions de l’association sont prises en assemblée générale.
2 La proposition à laquelle tous les sociétaires ont adhéré par écrit équivaut à une décision de
l’assemblée générale.
Art. 67
b. Droit de vote et majorité
1 Tous les sociétaires ont un droit de vote égal dans l’assemblée générale.
2 Les décisions sont prises à la majorité des voix des membres présents.
3 Elles ne peuvent être prises en dehors de l’ordre du jour que si les statuts le permettent
expressément.
Art. 68
c. Privation du droit de vote
Tout sociétaire est de par la loi privé de son droit de vote dans les décisions relatives à une affaire ou
un procès de l’association, lorsque lui-même, son conjoint ou ses parents ou alliés en ligne directe
sont parties en cause.
Art. 69
II. Direction
1. Droit et devoirs en général
La direction a le droit et le devoir de gérer les affaires de l’association et de la représenter en
conformité des statuts.
Art. 69a
2. Comptabilité
La direction tient un livre des recettes et des dépenses ainsi que de la situation financière de
l’association. Si l’association est tenue de s’inscrire au registre du commerce, les dispositions du code
des obligations relatives à la comptabilité commerciale sont applicables.
Art. 69b
III. Organe de révision
I L’association doit soumettre sa comptabilité au contrôle ordinaire d’un organe de révision si, au cours
de deux exercices successifs, deux des valeurs suivant sont dépassées :
1. total du bilan : 10 millions de francs;
2. chiffre d’affaires : 20 millions de francs;
3. effectif : 50 emplois à plein temps en moyenne annuelle.
II L’association doit soumettre sa comptabilité au contrôle restreint d’un organe de révision, si un
membre de l’association responsable individuellement au tenu d’effectuer des versements
supplémentaires l’exige.
III Les dispositions du code des obligations concernant l’organe de révision de la société anonyme
sont applicables par analogie.
IV Dans les autres cas, les statuts et l’assemblée générale peuvent organiser le contrôle librement.
Art. 69c
IV. Carences dans l’organisation de l’association
I Lorsque l’association ne possède pas l’un des organes prescrits, un membre ou un créancier peut
requérir du juge qu’il prenne les mesures nécessaires
II Le juge peut notamment fixer à l’association un délai pour régulariser sa situation ; si nécessaire.
III L’association supporte les frais de ces mesures. Le juge peut astreindre l’association à verser une
provision à la personne nommée.
IV Pour de justes motifs, l’association peut demander au juge de révoquer une personne qu’il a
nommée.
Art. 70
C. Sociétaires
I. Entrée et sortie
1 L’association peut en tout temps recevoir de nouveaux membres.
2 Chaque sociétaire est autorisé de par la loi à sortir de l’association, pourvu qu’il annonce sa sortie
six mois avant la fin de l’année civile ou, lorsqu’un exercice administratif est prévu, six mois avant la
fin de celui-ci.
3 La qualité de sociétaire est inaliénable et ne passe point aux héritiers.
Art. 71
II. Cotisations
1 Les membres de l’association peuvent être tenus de verser des cotisations si les statuts le
prévoient.
Art. 72
III. Exclusion
1 Les statuts peuvent déterminer les motifs d’exclusion d’un sociétaire; ils peuvent aussi permettre
l’exclusion sans indication de motifs.
2 Dans ces cas, les motifs pour lesquels l’exclusion a été prononcée ne peuvent donner lieu à une
action en justice.
3 Si les statuts ne disposent rien à cet égard, l’exclusion n’est prononcée que par décision de la
société et pour de justes motifs.
Art. 73
IV. Effets de la sortie et de l’exclusion
1 Les membres sortants ou exclus perdent tout droit à l’avoir social.
2 Ils doivent leur part de cotisations pour le temps pendant lequel ils ont été sociétaires.
Art. 74
V. Protection du but social
La transformation du but social ne peut être imposée à aucun sociétaire.
Art. 75
VI. Protection des droits des sociétaires
Tout sociétaire est autorisé de par la loi à attaquer en justice, dans le mois à compter du jour où il en a
eu connaissance, les décisions auxquelles il n’a pas adhéré et qui violent des dispositions légales ou
statutaires.
Art. 76
D. Dissolution
I. Cas
1. Par décision de l’association
L’association peut décider sa dissolution en tout temps.
Art. 77
2. De par la loi
L’association est dissoute de plein droit lorsqu’elle est insolvable ou lorsque la direction ne peut plus
être constituée statutairement.
Art. 78
3. Par jugement
La dissolution est prononcée par le juge, à la demande de l’autorité compétente ou d’un intéressé,
lorsque le but de l’association est illicite ou contraire aux moeurs.
Art. 79
II. Radiation de l’inscription
Si l’association est inscrite au registre du commerce, la dissolution est déclarée par la direction ou par
le juge au préposé chargé de radier.